Crise sanitaire et économique oblige, ENL revoit ses ambitions pour Compass, son fonds de capital-risque. Une opportunité pour l’équipe qui a animé cette initiative de repenser son devenir.

  • ENL confie la gestion de son fonds de capital-risque à Equitable Ventures

    ENL confie la gestion de son fonds de capital-risque à Equitable Ventures

 

La pandémie de la Covid-19 occasionne bien des remises en question, tant chez l’individu qu’au sein de l’entreprise. Et parfois, quand la réflexion de l’un rejoint celle de l’autre, d’heureux dénouements sont possibles. L’une de ces conjonctions d’intérêts a vu Fabrice Boullé passer du statut de salarié d’ENL à celui de créateur d’entreprise offrant un service au groupe.

À la tête de Compass depuis la création du fonds de capital-risque du groupe, il vient de quitter le groupe pour fonder Equitable Ventures. Son premier client n’est autre qu’ENL, qui lui cède la marque Compass et lui confie la gestion de son portefeuille d’investissement.

ENL a créé ce fonds il y a cinq ans pour explorer les secteurs émergents dans une perspective de développement de nouvelles avenues de croissance pour le groupe. Au fil des années, le fonds a réalisé des investissements aujourd’hui évalués à Rs 150 millions dans neuf entreprises. Opérant en Afrique du Sud, au Kenya et en France, elles proposent des solutions digitales, notamment en fintech, HR Tech, mobilité et intelligence artificielle. Elles pèsent actuellement environ Rs 1,5 milliard dans l’ensemble.

L’équipe de Compass a tenu la gageure d’emmener ENL vers des secteurs d’activité où il n’est pas traditionnellement présent. Elle a aussi suscité une réflexion sur la place de la technologie et de l’innovation dans le groupe. Cependant, souligne le CEO, Hector Espitalier-Noël, le contexte actuel appelle à une gestion plus prudente des ressources financières. Il nous explique :

 

Au-delà de ce portefeuille très intéressant, l’équipe de management a développé des compétences pointues et accumulé une expérience unique dans la gestion de fonds d’investissement orienté vers les start-up. Avec la révision du mode opératoire du fonds, nous continuons à bénéficier de cette somme de connaissances et d’expériences pour un suivi maximal de nos placements afin de nous assurer une rentabilité financière. Et grâce à une structure désormais plus souple, nous baissons nos coûts d’opération. Nous sommes aussi heureux d’avoir pu permettre à l’un de nos talents de voler de ses propres ailes en tant qu’entrepreneur, et ce en ligne avec le positionnement d’ENL en faveur de l’entreprenariat.

Fabrice Boullé ne cache pas sa fierté de reprendre la marque Compass et de compter ENL comme premier client.

Je remercie Hector pour sa confiance aujourd’hui, mais aussi il y a cinq ans, quand le groupe me confiait le lancement de Compass. Cela m’a permis, ainsi qu’à l’équipe, de réunir une somme appréciable de connaissances et d’expériences, mais aussi de tisser un réseau de partenaires à l’international. Ce sont là des atouts certains que je pourrais désormais mettre au service d’autres investisseurs locaux et étrangers.

Fabrice Boullé travaille déjà à la création d’un deuxième fonds d’investissement. Il restera, par ailleurs, directeur et conseiller de la Turbine, dont le lancement lui avait été aussi confié.

Pour ce qui est de Bastien Maucet, l’autre membre de l’équipe Compass, il s’est mis à son propre compte et épaulera Fabrice Boullé dans le suivi des investissements du fonds. Au nom de toute l’équipe ENL, bonne chance à Fabrice et Bastien !