La pandémie et les mesures sanitaires associées obligent, ENL a réuni la communauté financière en ligne pour procéder à un rapide « pulse check » des activités du groupe et partager sa perspective de l’avenir immédiat.   

  • ENL tient son « Investor Meeting » en ligne

    ENL tient son « Investor Meeting » en ligne

 

ENL garde le moral malgré la pandémie de Covid-19 qui continue de bouleverser le climat socio-économique du pays. Faisant le point sur la situation avec la communauté financière le jeudi 3 juin 2021, Hector Espitalier-Noël, CEO du groupe, a fait ressortir que les affaires vont plutôt bien dans l’ensemble, exception faite de l’hôtellerie, du sucre et des services financiers.

 

L’hôtellerie est à l’arrêt avec la fermeture des frontières pour raisons sanitaires. Le sucre est confronté à ses limites et a besoin d’une meilleure valorisation des sous-produits de la canne pour renouer durablement avec la rentabilité. Et s’agissant des services financiers, le blacklisting de la destination par l’Europe a une incidence négative sur sa capacité d’attirer de nouveaux clients.

 

Le groupe paie un lourd tribut à ces facteurs exogènes, mais se dit néanmoins bien équipé pour traverser la crise. « ENL dispose d’atouts certains. Le groupe est robuste et a les ressources nécessaires – une base d’actifs solide, une structure financière saine, une situation d’endettement raisonnable, une équipe talentueuse et engagée, un excellent goodwill auprès de ses principaux stakeholders – pour une sortie de crise rapide », a fait ressortir Hector Espitalier-Noël.



Il devait auparavant passer en revue la performance de chacun des six pôles d’activités du groupe. Ainsi :

• Le pôle immobilier, pilier solide du groupe, continue de générer des flux de trésorerie importants. Des investissements conséquents ont été réalisés principalement à Moka, où le groupe développe sa smart city sur près de 1 000 arpents. Des développements sont concurremment entrepris dans les quartiers d’Helvétia, de Vivéa, de Bagatelle, de Telfair et depuis plus récemment, de L’Avenir.

Les équipes travaillent actuellement avec les autorités sur un échangeur au niveau de l’autoroute M3 afin de fluidifier le trafic routier et mieux desservir les régions sud et est de Moka. Oficea prévoit de doubler son portefeuille d’espaces de bureaux au cours des trois prochaines années avec notamment la construction des Fascines à Vivéa, ainsi qu’un prochain développement de 21 000 m2 à Telfair.

Les centres commerciaux d’Ascencia demeurent résilients et l’extension de Bagatelle Mall devrait être complétée d’ici à juillet 2021. Pour Gros-Bois, un accord de principe des autorités pour accéder au statut de smart city a déjà été obtenu. Bel Ombre est en train d’être transformé en une destination de développement durable et intégré, mettant en avant son cachet naturel.

• Les opérations cannières forment partie du patrimoine du groupe et représentent environ 50 % des revenus du pôle agro-industrie. Leur rentabilité passe nécessairement par une revalorisation des sous-produits de la canne, notamment la bagasse. Pour les activités non sucre, malgré les difficultés dues à une réduction de la demande suivant la fermeture des frontières, le groupe poursuit ses activités avec détermination.

• Le pôle commerce et industrie, soutenu par la consommation, demeure résilient et profitable malgré la conjoncture, ayant su se montrer proactif et adapter son offre au marché. Axess a maintenu sa part du marché des véhicules neufs. Ses marques Suzuki et Peugeot bénéficient aujourd’hui d’une visibilité accrue avec des showrooms à Bagatelle. Plastinax a gagné de nouvelles parts de marché alors que le cluster Building Materials conserve son dynamisme. De plus, conformément à sa stratégie de croissance à travers le développement commercial, l’ouverture du premier magasin Decathlon à Maurice s’est avérée un franc succès.

• La fermeture des frontières continue de peser lourd sur l’hôtellerie. Les mesures d’accompagnement du gouvernement, ainsi que les recettes générées des centres de quarantaine et touristes locaux, s’avèrent insuffisantes. Un soutien financier de la Mauritius Investment Corporation (MIC) est actuellement en phase de finalisation. Et afin d’être mieux positionné lorsque le marché reprendra, le groupe travaille actuellement à l’intégration de ses activités hôtelières et de loisirs. Cela devrait lui permettre de fournir un produit différencié avec une expérience client améliorée.

• Les activités logistiques continuent de progresser avec des opérations qui demeurent dynamiques au Kenya et une nette amélioration des activités Overseas Freight Forwarding et des opérations en France. Velogic prévoit de consolider sa position d’opérateur logistique de premier plan dans les régions de l’océan Indien et de l’Afrique de l’Est avec une expansion de ses services au Kenya et une amélioration de sa couverture géographique en Inde.

• Même si nous n’avons pas noté d’exode de la clientèle existante, l’inclusion de la juridiction mauricienne sur la liste noire de l’Union européenne rend l’acquisition de nouveaux clients plus difficile pour nos activités de Corporate Services. Le Consumer Finance Business demeure résilient avec une baisse significative de ses coûts alors que les activités technologiques ont enregistré une bonne progression. Le segment fintech prévoit de commercialiser des offres à valeur ajoutée afin d’asseoir sa marque et de gagner des parts de marché.


Le CEO d’ENL a aussi tenu à souligner l’importance au sein du groupe du développement durable, qui fait partie intégrante de Cap 23. Une feuille de route bien établie et déjà mise en œuvre devrait concrétiser l’engagement d’ENL à croître de manière à créer un impact positif sur son environnement social et naturel.


• Consultez la présentation faite à la communauté financière.
- Lien : https://www.enl.mu/media/4367/enl-group-investor-meeting-03-june-2021.pdf
• Consultez nos abridged statements pour une analyse des résultats sur les neufs mois courant jusqu’au 31 mars 2021.
- Lien : https://www.enl.mu/media/4354/2021-05-31_enl-limited-q3-report-31-march-2021.pdf
• Plus d’infos sur www.enl.mu