A l’initiative de la Smart City de Moka, Le 28 avril, Moka a accueilli le tout premier Art Festival. Spectacles de rue, pièce de théâtre, concerts, live painting et expo-vente… l’art a été célébré sous toutes ses formes ! 

  • Le Moka Art Festival : une belle première édition !

    Le Moka Art Festival : une belle première édition !


Pour cette première édition les organisateurs se disent très satisfait de l’impact que cela a eu sur la région. 
Les Mokassiens et les gens de passage dans la ville ont pu profiter de diverses animations musicales, assurées par les élèves du Conservatoire François Mitterrand.


Une fanfare a créé une ambiance joviale à la gare de Saint Pierre alors qu’un duo pop-jazz a animé le va-et-vient au marché de Moka. Du côté de Bagatelle Mall, les visiteurs se sont arrêtés entre deux emplettes pour écouter les choristes, à Kendra un trio de jazz, alors qu’à Moka'z, l’atmosphère était plus pop. Les automobilistes ont également profité de la bonne humeur ambiante, avec de la musique « live » vis à vis de la station essence Shell à Saint Pierre.


À partir de 17h, une bonne foule de festivaliers se sont rejoints à l’amphithéâtre de Telfair. Sous les étoiles, à la lueur des bougies et des lanternes suspendues dans les airs, ils se sont installés à leur aise autour d’une table basse faisant face à la scène. L’ambiance était à la décontraction et était bon enfant. Sous une tente bédouin, plusieurs artistes de la région exposèrent leurs œuvres : des toiles colorées de Daphné, à l’art digital intriguant de Fiona, en passant par les clichés authentiques du jeune Adrien.

Delsha, une habitante de Saint Pierre, qui a essayé de profiter au maximum des différentes animations nous a confié que: 

Nous venons d’arriver à Telfair, ma famille et moi, et je trouve que le festival est très bien organisé. C’est familial, il y a de l’espace. J’étais à Bagatelle et Kendra cet après-midi et il y avait du live painting, des caricatures et du face painting,

Pour Fiona de Quatre Bornes, elle soutient en avoir eu plein les yeux : « Je trouve le cadre vraiment féerique. Il y a une belle programmation et une bonne ambiance. Au niveau des artistes qui exposent, c’est très éclectique donc très intéressant. » De son côté, Mawjeet de Quartier Militaire confirme que ce festival a été une découverte. « Le festival est bien fait, bien placé. Je connaissais le DJ Brainlove mais je découvre le groupe Patyatann. L’atmosphère est joviale et les gens présents sont chaleureux. »

Sur scène, des artistes de renom se sont succédés. La troupe Komiko a ouvert le bal et les festivités se sont prolongés en musique avec le DJ Brainlove, le quatuor Patyatann, le talentueux Sébastien Margéot et celui qu’on ne présente plus : Eric Triton. Les festivaliers sont unanimes, ils ont été gâtés.  Le mot de la fin ? Vivement la seconde édition !