Le Moka Rangers Football Club, en partenariat avec le club allemand SGK Heidelberg, a annimé un camp d’entraînement pour ses pensionnaires du 27 au 30 novembre dernier.

  • Quand sport et pédagogie font bon ménage

    Quand sport et pédagogie font bon ménage


40 jeunes, âgés entre 11 et 14 ans, ont reçu une formation aux techniques avancées du football dispensée par des entraîneurs du SGK Heidelberg, club allemand affilié à l’équipe d’Hoffenheim qui évolue dans la Bundesliga. Le camp d'entraînement a duré quatre jours et a eu lieu sur le terrain de foot du Lycée des Mascareignes, à Moka. L'initiative revient au Moka Rangers FC qui a créé cette opportunité pour ses jeunes pensionnaires en collaboration avec SGK Heidelberg, son partenaire stratégique. 

Les séances d'entraînement étaient entrecoupées de sessions pédagogiques permettant aux stagiaires de s'impreigner des valeurs fortes associées au sport. L’objectif du camp d’entraînement était d’accompagner au mieux les enfants afin qu’ils puissent atteindre leur plein potentiel. Un agenda chargé a été concocté pour les quatre jours. Christopher Honglin, responsable technique du développement du football au sein du Moka Rangers FC, explique:

Nous n'avons rien laissé au hasard. Le travail était axé notamment sur l’entraînement offensif, sur le positionnement sur les flancs et le milieu de terrain ainsi que sur l’aspect athlétique. Nous avons aussi saisi l’occasion pour peaufiner la technicité de nos joueurs avec des jeux de passe, de finition et des variations de duels en un contre un, 4 contre 4 et 6 contre 6.

Au-delà du jeu, le football est aussi une philosophie de vie. C’est avec cette volonté d’inculquer les valeurs fortes du foot que plusieurs activités ont été mises en avant pour responsabiliser les enfants. Les footballeurs en herbe ont notamment été initiés à l’importance de la lecture. Ils ont également appris à mieux gérer leurs émotions sur le terrain aussi bien que dans la vie de tous les jours. Pascal Dacruz, coach à Moka Rangers FC, dit son appréciation de l'expérience:

Je suis surpris par le très jeune âge des entraîneurs. L’approche allemande est incroyable. Je dois dire que j’ai beaucoup appris avec les différents coach. Plus que le physique, c’est le mental qui compte. D’ailleurs, aux entraînements intensifs, ils préfèrent faire des petits jeux qui permettent de mieux capter l’attention des enfants tout en travaillant sur leurs faiblesses.

Il est rejoint dans ses propos par l’ancienne gloire du football local, Rehade Boodhoo, qui est le Head Coach de l’équipe. Pour lui, dans un proche avenir le Moka Rangers FC sera un des principaux acteurs de la sélection locale. Uwe Hollmichel, président du club omnisports de Heidelberg, n'en disconvient pas:

C’est la première fois que nous venons avec un staff technique à Maurice. Je suis ici pour partager la culture footballistique allemande avec ces jeunes Mauriciens. Nous sommes une nation qui possède un certain standing sur le plan footballistique international, même si cette année nous n’avons pas gagné la Coupe du monde.

Pour lui, la discipline et la motivation sont les prérequis pour réussir dans le foot, tout comme dans la vie d'ailleurs. Plus qu’un simple joueur de ballon, un footballeur se doit d’être un exemple. Quand il regarde les jeunes Mauriciens il dit voir du talent et du potentiel, mais pour réussir ces derniers ont besoin d’un encadrement adéquat, insiste-t-il.