L'initiative « Soap for Hope » s'inspire d'une action menée par Diversey, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions de nettoyage et d’hygiène sur le marché institutionnel, dont Agrex est le distributeur agréé à Maurice.

  • Soap for Hope ou comment réduire le gaspillage de savonnettes

    Soap for Hope ou comment réduire le gaspillage de savonnettes

Dans les hôtels, une fois sorti de son emballage, un savon est jeté alors qu'il a parfois été très peu utilisé. Au niveau mondial, un hôtel de 400 chambres se débarrasse d'environ 3,5 tonnes de savon annuellement. Diversey a vu là une opportunité d’aider ces établissements, mais aussi les communautés.

 

C’est sous l’impulsion de Stefan Phang, Regional Director, Sustainability et Global Leader de l’entreprise, que Soap for Hope a vu le jour. L’initiative a pour objectif d’aider les hôteliers à réduire leurs déchets, de soutenir les populations vulnérables pour qu’elles deviennent autonomes et de sauver des vies en offrant un accès à l’hygiène.

 

En effet, au niveau mondial, plus de 2,5 milliards de personnes ne disposent pas de services d'assainissement adéquats et plus de 7 millions d’enfants meurent à cause d’une mauvaise observance des pratiques hygiéniques de base chaque année. À Maurice, l’hygiène n’est pas un problème de société comme en Asie, mais Alban de Spéville a trouvé judicieux de transposer ce modèle dans le pays. Le General Manager d’Agrex soutient : 

J’ai eu l’opportunité d’échanger avec Stefan Phang et c’est un homme vraiment brillant. Je sais qu’à Maurice, nous n’avons pas de gros problème concernant l’hygiène de base, mais je me suis dit que cela peut être une bonne façon pour les hôteliers de créer des entreprises sociales afin d'aider les communautés vulnérables et également de réduire le gaspillage.

Si aucune étude n’a encore été menée à Maurice, Alban de Spéville estime qu’environ 80 tonnes de savon sont jetées tous les ans par les hôtels. Pour le moment, plusieurs d'entre eux ont manifesté un certain intérêt et des activités conjointes ont été organisées. Il poursuit : 

Nous avons été chez Hilton, Sofitel, Constance et Radisson Blu, entre autres. Nous venons aussi d'organiser un atelier en collaboration avec Shangri-La's Le Touessrok et l’Eastern Welfare Association For Disabled, qui a été un franc succès.

Le fonctionnement de Soap for Hope est très simple : l’équipe de Diversey fournit les outils et l’expertise nécessaires à la confection de savonnettes. En effet, un processus d'extraction a été développé pour transformer et enrichir les savons usagés. Les impuretés sont éliminées et divers produits tels que la lavande, le citron ou l’orange sont utilisés pour donner plus de valeur aux savons finaux. L'objectif ensuite est de les redistribuer aux hôtels pour être réutilisés. C'est de l'économie circulaire. Les savons pourront aussi être vendus dans des boutiques de cosmétiques.