Voyons les choses du bon côté : le confinement nous offre du temps pour nous adonner à des activités qui nous tiennent à cœur. Le jardinage en fait partie. Découvrez les conseils pratiques spécial COVID-19 de Benoit Mariette, General Manager d’ESP Landscapers.

  • Au jardin avec Benoit Mariette

    Au jardin avec Benoit Mariette

 

Confinement oblige, les déplacements sont limités pour essayer au maximum de contenir la propagation du coronavirus. Ceux qui possèdent un jardin se sont peut-être demandé s'ils pouvaient sortir dans leur jardin malgré les préconisations du gouvernement. La réponse est… oui. Seule restriction : profiter de son extérieur seul ou en compagnie des personnes avec lesquelles vous êtes confinés.

Le jardinier qui sommeille en vous peut en profiter pour s’occuper à nouveau de son jardin : tondre le gazon, tailler les haies, prendre soin du potager, ou encore semer de nouvelles graines. Benoit Mariette, General Manager d’ESP Landscapers, abonde dans le même sens :

La crise du coronavirus n’interdit pas de sortir dans son jardin et de prendre soin de ses plantes, bien au contraire. C’est même une excellente manière de s’occuper pendant le confinement mis en place par le gouvernement. Cela implique néanmoins quelques adaptations.

Il partage avec vous quelques activités à entreprendre pour que votre jardin soit en bonne santé tout en vous tenant occupés. L’île Maurice ayant été copieusement arrosée ces dernières semaines, le sol est encore humide et les mauvaises herbes ont proliféré. C’est la période idéale pour s'en débarrasser, car le sol meuble permet un arrachage facile. Le confinement offre du temps et c’est donc l’occasion idéale de désherber son jardin sans faire appel aux produits chimiques, simplement avec ses mains. Indispensable :

Pour un résultat optimal, il faut enlever l’ensemble du système racinaire.

Vous pouvez tailler tous les arbustes caducs. C’est aussi le bon moment pour rabattre vos graminées, tailler vos buis et autres petits arbustes. Le système de ramassage des ordures tourne au ralenti et les déchèteries n’opèrent pas à 100 % de leur capacité. Difficile donc d’évacuer les déchets de tonte ou les mauvaises herbes. C’est l’occasion de mettre tout cela au composteur, ou d'en fabriquer un si vous n’en aviez pas. Les déchets organiques ménagers peuvent aussi être inclus dans votre compost.

Fabriquer son compost est un geste écologique qui améliore la vie des plantes et réduit le volume des ordures ménagères. Mais c’est aussi une grande source d’économies, car le compost remplace aisément les engrais, parfois onéreux, que l’on trouve dans le commerce.

Petit bonus : il nous recommande de profiter de ce temps libre pour nous lancer dans des projets d’aménagement, de construction ou de rénovation dans notre jardin.

Et surtout amis jardiniers, après chaque activité en plein air, n’oubliez pas de bien vous laver les mains et de respecter les consignes d’hygiène.