Télétravail, service minimum, « shift system »… Confinement national ne veut pas dire stagnation. Le groupe ENL s’organise pour, au mieux, continuer à tourner et au pire, se préparer activement à la reprise.

  • COVID-19 : Le groupe ENL s’organise

    COVID-19 : Le groupe ENL s’organise

 

L’île Maurice est en quarantaine ! Depuis le vendredi 19 mars 2020, les Mauriciens sont appelés à rester chez eux, sauf s'ils travaillent pour un service essentiel, ou encore s'ils doivent se procurer des vivres, des médicaments ou des soins. Vu la forte contagiosité du COVID-19, le Premier ministre a ordonné un confinement national pour 15 jours.

 

Après l’annonce des premiers cas confirmés dans l’île, le nombre de personnes ayant contracté le virus continue de croître. Au lundi 23 mars, deux des 28 personnes recevant des soins contre le COVID-19 étaient décédées.

 

Comment le groupe s’organise-t-il face à la situation ?

 

« Dès la fermeture des frontières vers le milieu de la semaine dernière, nous savions que la population entière finirait par être mise en quarantaine, car c’est le moyen le plus sûr de contenir la progression du virus. Nous nous sommes préparés en conséquence », explique le CEO d’ENL, Hector Espitalier-Noël.

  • Dès le jeudi 18 mars, les entreprises du groupe ont été encouragées à opter pour le télétravail selon un plan conjuguant sécurité des salariés et continuité du business.
  • Le service ICT d’ENL Corporate Services a été mis à haute contribution pour rendre le Work From Home possible pour le plus grand nombre.
  • Les équipes opérationnelles ont affiné leur Business Continuity Plan pour déterminer le niveau de service qu’elles allaient continuer à assurer dans le pire des cas.

Voici ce que cela donne dans la pratique :

 

Siège du groupe – pratiquement tout le monde est en mode télétravail, sauf pour l’irréductible équipe des Finances, qui est en poste pour assurer notamment le paiement des salaires. Nous leur disons merci !

 

ENL Property – Les Sales Offices et chantiers sont fermés. Toutes les équipes sont en télétravail, sauf celle d’Asset Management, qui doit déployer une Core Team pour sécuriser les bureaux.

 

ENL Agri – L’équipe a été réduite au minimum. Seul un salarié sur 10 en moyenne travaille pour assurer la bonne opération des poulaillers et des serres de Mon Désert Alma, ainsi que du Pack House. Ils assurent aussi la sûreté des biens du groupe (patrimoine et récoltes, notamment).

 

ENL Commercial – Axess, Nabridas, Grewals, Rennel, Plastinax Austral, Box Manufacturing… pratiquement toutes les filiales d’ENL Commercial sont à l'arrêt et en mode télétravail dans la mesure du possible. Le service dépannage d’Axess reste cependant en opération.

 

EnAtt – Tous les centres commerciaux sont partiellement ouverts du lundi au vendredi durant les heures approuvées par les autorités, à savoir de 9h à 15h. Seuls les supermarchés, boulangeries, pharmacies et guichets automatiques sont accessibles. Toute l’équipe d’EnAtt est mobilisée pour assurer le bon déroulement des opérations dans le respect des normes sanitaires qui s’imposent.

 

Le groupe a mis en place un comité de haut niveau pour suivre l’évolution de la situation au quotidien et ajuster sa stratégie de réponse à la crise en fonction des derniers développements. Les filiales d'ENL appliquent la même formule à leur niveau. L’agilité demeure le maître mot en toute circonstance.  

 

Et au milieu de tout ce bouleversement, le groupe ne perd pas de vue l’essentiel, à savoir la sécurité de ses équipes et l’urgence de ralentir la propagation du COVID-19 dans le pays.

 

« Nous exhortons tout un chacun à respecter la quarantaine nationale et à éviter les sorties non essentielles. Observons aussi le protocole sanitaire et de distanciation sociale recommandé par l’OMS ainsi que le ministère de la Santé pour nous protéger et pour protéger les nôtres », insiste le CEO d'ENL. Il fait appel au sens de discipline et de solidarité, ainsi qu’à l’engagement personnel de chaque membre de son équipe.

#restolakaz        

#maryepikekontcovid19