De la plantation à la récolte, la pomme de terre passe par plusieurs étapes importantes avant d’arriver dans nos assiettes. Tour d’horizon sur le féculent le plus prisé du pays avec Denis Lagesse, Agricultural Manager de Savannah chez ENL Agri, qui a entamé la récolte de cette année le 12 septembre 2022.

  • Parole d’expert : Zoom sur la culture de la pomme de terre chez ENL Agri

    Parole d’expert : Zoom sur la culture de la pomme de terre chez ENL Agri

 

Le groupe ENL plante la pomme de terre historiquement depuis les années 1960 à Savannah et à Mon Désert-Alma. Un incontournable de notre gastronomie, la pomme de terre est l’un des féculents les plus cultivés à Maurice, avec une consommation annuelle d’environ 25 000 tonnes. Le ministre de l’Agro-Industrie et de la Sécurité alimentaire, Maneesh Gobin, a souligné lors d’un récent point de presse qu’une récolte de 16 000 tonnes est attendue pour l’année 2022. Le prix planché de la pomme de terre cette année a été fixé à Rs 33 000 et Rs 29 500 la tonne pour la Grade 1 et le mixed grade respectivement. Denis Lagesse, Agricultural Manager de Savannah chez ENL Agri, fait un tour d’horizon sur la récolte en cours à Savannah et les grandes étapes de la production de pomme de terre.

1. Dites-nous en plus sur ce tubercule.

On ne présente plus ce légume appartenant à la famille des solanacées. Si la plante a peu d'intérêt, ses tubercules produits en abondance (soit 1 semence pour 8 pommes de terre en moyenne) sont extrêmement précieux : ils sont riches en vitamines, en glucides, en fer, en potassium...

2. Quelles sont les variétés de pomme de terre cultivées par ENL Agri ?

Il existe plusieurs variétés de pomme de terre pour accroître les plaisirs de la dégustation. À Maurice, nous produisons essentiellement la Delaware et la Spunta sur le marché. Chez ENL Agri, nous ne cultivons que la Spunta, notamment pour sa forte demande. Nous achetons nos semences en France pour leur qualité. La Spunta est d’ailleurs très appréciée des Mauriciens pour sa taille idéale et sa chair jaune tendre. Elle est assez fondante à la cuisson et on l’utilise aussi bien en curry,  pour réaliser des purées, que pour agrémenter des briyani.

3. Quels sont les étapes de la production de la pomme de terre ?

Il faut d’abord préparer le sol, car la pomme de terre aime les terres profondes et riches. Elle peut être semée en deux saisons, notamment en mai et en juin, favorisant le climat hivernal pour une meilleure pousse. La fertilisation du sol s’effectue en même temps que la plantation afin d’optimiser les opérations . L’irrigation est une étape importante dès que la plante émerge du sol. Il faut savoir que la canne sera plantée tout de suite après la culture de pomme de terre. Quelque 120 jours plus tard, soit 4 mois après, commence la récolte.  La récolte est faite à l’aide d’une machine appelé souleveuse et un triage manuel permet de séparer les Grades 1 et 2. Aussitôt pesées, les pommes de terre sont vendues aux acheteurs qui, eux, peuvent stocker en chambre froide sur une période de 6 mois.

4. Combien de tonnes en moyenne sont attendues pour la récolte cette année ?

Nous nous attendons à une très bonne récolte et à de très bons rendements cette année, car les conditions climatiques ont été favorables et nous n’avons pas eu de nuisibles dans nos champs. Nous prévoyons une récolte de 1 200 tonnes de pommes de terre pour 40 hectares de terres cultivées, ce qui représente en moyenne 5 % de la consommation local annuelle. Nous sommes heureux de pouvoir participer à l’autosuffisance alimentaire du pays.