La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu un impact direct sur le secteur de l’automobile, indique Olivier de Robillard, « Head of Business Development » chez Axess. Il évoque le plan d’action mis en place par la marque pour cette nouvelle année. Parlant de l’achat « duty-free », il s’attarde également sur les nouveaux services personnalisés offerts par le concessionnaire à ses clients.

  • Voitures Duty Free : Axess sort les grands moyens

    Voitures Duty Free : Axess sort les grands moyens

 

1. Quel a été l’impact de la crise sanitaire et économique de la Covid-19 sur les activités d’Axess jusqu’à présent ?

Il est clair que la crise sanitaire a sérieusement affecté l’industrie automobile dans son ensemble, avec notamment le bouleversement des lignes de production au niveau mondial, ce qui a eu un impact non négligeable sur la performance d’Axess. En ce qu’il s’agit de Maurice, nos activités ont plus particulièrement été partiellement paralysées du fait des deux confinements successifs de 2020 et 2021. Puis, compte tenu de l’incertitude du marché et de la situation économique, de nombreux clients ont mis leurs plans d’achat en suspens tandis que d’autres se sont résignés à écarter l’idée d’acquérir de nouveaux véhicules. Cependant, depuis la reprise des activités en juillet 2021, nous notons une relance progressive, avec un dynamisme retrouvé au niveau des activités de vente et d’après-vente.

Chez Axess, la résilience est une réalité qui se vit au quotidien et cette crise sanitaire nous a permis de repenser et de réinventer notre façon de travailler. Par exemple, certains de nos techniciens étaient sur le terrain pour assurer la mobilité des véhicules des clients. Une période critique où il était crucial d’avoir les bons réflexes pour les entretenir.

Nous affichons donc un bilan de performance mitigé pour 2021, mais nous avons mis en place un plan d’action de relance pour 2022, notamment avec la réorganisation des showrooms au niveau des différentes marques – un exercice qui a commencé l’année dernière et qui sera finalisé cette année. Nous avons également réorganisé nos équipes pour plus de performance au niveau des opérations afin de répondre encore plus efficacement aux besoins de nos clients et de les satisfaire au mieux. Nous savons déjà que le premier semestre de 2022 s’annonce extrêmement difficile, mais nous allons redoubler d’efforts pour faire preuve d’agilité, et ainsi sortir plus forts de cette crise.

 

2. Le rapport du PRB a revu, entre autres, les critères d’éligibilité pour les voitures hors taxes, auxquelles un plus grand nombre de fonctionnaires ont désormais accès. Quel sera l’impact de cette mesure sur les ventes ?

 

Chez Axess, nous facilitons les procédures pour nos clients duty-free en leur offrant un service personnalisé, principalement pour la partie administrative.

Ce nouveau barème ouvre l’accès à nos offres d’« entrée de gamme ». La révision du plafond attribué aux différentes cylindrées disponibles sur le marché pose également ses limites sur certaines marques en particulier. Même si la révision du plafond ne pourra comprendre certaines marques, dans l’ensemble, cela reste une bonne nouvelle pour le marché automobile et en tant que concessionnaire, nous ne pouvons qu’accueillir cette décision de manière favorable. Cela va, en effet, nous donner un bol d’oxygène en cette période de vaches maigres, car la bataille a déjà commencé !

 

3. Une réduction du taux d’intérêt pour l’achat de voitures électriques grâce à l’octroi d’un prêt vert sera aussi mise en place à partir de cette année. Pensez-vous que cette mesure va inciter les Mauriciens à se tourner vers ce type de véhicules ?

La séduction passera inévitablement par le capital confiance que les voitures électriques et hybrides inspirent aux Mauriciens. Nous constatons, en effet, une croissance des ventes de véhicules neufs de ce type sur le marché depuis quelques années. Sur la base des chiffres de la National Land Transport Authority (NLTA), nous constatons qu’il y a eu un bond de l’enregistrement des voitures hybrides/électriques depuis 2019. La réduction du taux d’intérêt pour l’achat de véhicule électriques devrait confirmer cette tendance.

Chez Axess, nous proposons des véhicules hybrides et électriques des marques Jaguar et Land Rover. Nous sommes fiers de retrouver la Jaguar 100 % électrique I-Pace dans le palmarès des voitures premium les plus vendues depuis 2019. En 2020, les produits hybrides/électriques représentaient 3 % des ventes chez Axess. En août 2021, nous avions déjà atteint une part de 6 % du marché du véhicule neuf.

Nous travaillons activement avec nos fournisseurs afin d’offrir une plus large gamme de véhicules hybrides/électriques et de répondre à la demande de nos clients.

Le marché des véhicules électriques est définitivement porteur, étant en accord avec la prise de conscience écologique grandissante et l’engagement des autorités à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici à 2030. Nous avons tous une responsabilité dans la lutte contre le changement climatique. Cela consiste à promouvoir l’adoption d’actions durables et ainsi participer à l’effort écologique. Et les incitations du gouvernement pour encourager leur achat ne peuvent qu’être salutaires à cet égard.

 

4. Avec le coût de fret qui ne cesse d’augmenter, comment évolueront les prix des véhicules cette année ? Les Mauriciens doivent-ils revoir leur budget ?

Le budget devra certainement être revu à la hausse non seulement par rapport au coût du fret, mais aussi à cause de la dépréciation de la roupie et du ralentissement mondial de la production automobile, essentiellement dû à une pénurie de semi-conducteurs sur le marché. L’impact est énorme lorsque l’on sait que pour la fabrication d’un seul véhicule, il peut y avoir plus d’une cinquantaine de semi-conducteurs.