Chaque année les compagnies ont le besoin de revoir leur code d’éthique. Pour marquer le coup, le groupe ENL avait organisé un jeu concours sur sa plateforme interne.

  • Groupe ENL : Le code d’éthique à l’honneur

    Groupe ENL : Le code d’éthique à l’honneur


Le jeudi 11 octobre a été le jour de récompenses pour ceux ayant eu la meilleure note aux questions posées. Cinq lauréats se sont distingués pour l’occasion.  Ils sont Daniel Hardy de ENL CS, Romesh Beharee de Plastinax, Vanessa Veerapen-Doomjy d'Axess, Nitisha Seerputtee de Mauritius Sotheby's et Mahen Narain d'EnAtt. Ils ont reçu leurs prix d’Hector Espitalier-Noël, CEO du groupe ENL. Il affirme que: 

Le code d’éthique énonce les valeurs et les principes à connotation morale ou civique auxquels adhère notre groupe et qui servent de guide à un individu ou à un groupe afin de l'aider à juger de la justesse de ses comportements. Ils sont déjà ancrés en nous et nous les vivons dans notre vie de tous les jours. Je tiens à vous féliciter pour vous être distingués à ce jeu concours et je suis certain que vous serez des dignes ambassadeurs de tous ces comportements qui nous sont chers.

En effet, comme le souligne Antish Beedassee Ethic Officer à ENL, le Groupe essaie de vivre au maximum le code d’éthique dans sa vie de tous les jours ainsi que ces valeurs fortes que sont Commit, Connect et Innovate. Pour 2018, une grande importance a été accordée à la digitalisation du code. 

Au niveau des vainqueurs, ils ont été très honorés de recevoir ce prix. Ils sont unanimes pour dire que pour réussir dans la vie de tous les jours il faut mettre en avant ces valeurs. Vanessa Veerapen-Doomjy qui travaille dans le département pièce de rechange à Axess confie que: 

À Axess on m’appelle Madame Éthique parce que je suis très sensible à plusieurs choses comme la confidentialité, le respect des collègues et également des clients entre autres. Je suis d’avis que si nous prenons des décisions en mettant toujours nos valeurs et principes en avant que ce soit au travail ou dans la vie de tous les jours, elles ne peuvent qu’être bonnes.