Le « Work From Home » s’est graduellement déployé dans le monde du travail durant le confinement rendu nécessaire pour contenir la propagation du coronavirus. Il n’est cependant pas sans risques pour la protection des données professionnelles. ENL a publié un guide des bonnes pratiques pour ses salariés.

  • Le télétravail en toute sécurité

    Le télétravail en toute sécurité


Le télétravail peut présenter de vrais risques sécuritaires pour l’entreprise. Son système informatique se retrouve exposé aux vulnérabilités du salarié face aux cybercriminels et à leurs attaques sous formes d’intrusion, d’usurpation d’identité et d’escroquerie, entre autres. Pour les entreprises dans un contexte de travail à distance et pour les particuliers, protéger ses équipements numériques (Smartphone, ordinateur, tablette...) et sa connectivité Internet doit être une préoccupation primordiale.

Le groupe ENL – en collaboration avec la firme d’experts-comptables PwC, qui l’accompagne dans sa gouvernance informatique – a développé un guide des bons réflexes à avoir pour tous ceux qui sont en télétravail. Le document sera partagé avec l’intégralité de l’équipe ENL pour aider et accompagner les entreprises du groupe dans la protection informatique et la sécurité numérique qui s'imposent dans une telle situation.

La possibilité que des informations professionnelles piratées se retrouvent entre les mains de personnes malveillantes est réelle. Généralement, pour la majorité des entreprises, les ordinateurs sont à l’intérieur de leur réseau et toutes les règles s’appliquent donc à l’interne. Avec le télétravail, les ordinateurs utilisés sont à l’extérieur de l’entreprise et branchés sur les réseaux sans fil des employés.

Potentiellement, des personnes dans la maison, les enfants, voire des amis, pourraient avoir accès à ces ordinateurs et y installer des choses. Le VPN (réseau virtuel privé) de l’entreprise étant allumé à temps plein, des criminels pourraient attaquer ces ordinateurs pour y accéder plus facilement que lorsque les appareils sont au sein de l’entreprise. C’est un risque majeur, pas parce qu’il devient plus facile de pirater les données, mais parce que le nombre accru de personnes ayant recours au télétravail offre plus de possibilités aux cybercriminels.

Ainsi, ce guide sur la cybersécurité aura pour mission de sensibiliser les salariés et aussi de les garder en alerte face aux potentiels risques. Voici un petit condensé de ces recommandations ci-dessous :

  • Wi-Fi : changez toujours le mot de passe par défaut de votre routeur/modem.
  • Installez un logiciel antivirus sur l’ensemble de vos objets connectés à internet.
  • Vérifiez les permissions données aux applications et supprimez celles que vous n’utilisez pas.
  • Choisissez des mots de passe renforcés et différents pour vos comptes de réseaux sociaux.
  • Faites des copies de sauvegarde et mettez vos logiciels à jour régulièrement.
  • Sécurisez votre équipement avec des mots de passe, codes PIN ou informations biométriques.
  • Vérifiez les paramètres de confidentialité de vos comptes sur les réseaux sociaux.
  • Achetez seulement auprès de vendeurs fiables et vérifiez les notations des clients.
  • Réfléchissez à deux fois : si une offre a l’air trop belle pour être vraie, c’est sans doute le cas.
  • Utilisez vos cartes de crédit pour acheter sur internet pour une meilleure protection du consommateur.
  • Vérifiez vos comptes bancaires régulièrement pour détecter toute opération suspecte.

Les mesures énoncées plus haut ne sont, bien entendu, pas exhaustives. Pour en savoir plus, consultez l’intégralité du document. [lien à insérer].