Lorsqu’il s’agit de protéger l'écosystème, chaque action compte, aussi petite soit-elle. C’est avec cette idée en tête que plus d'une cinquantaine de salariés du groupe se sont rendus sur le terrain le temps de deux après-midi pour planter des arbres à Bel Ombre. L’objectif : se joindre à l’initiative de Rogers Foundation pour aider au reboisement et à la restauration des berges de la rivière Jacotet en mettant en terre des espèces endémiques.

  • Les salariés d’ENL plantent des arbres pour aider  au reboisement des berges de la rivière Jacotet

    Les salariés d’ENL plantent des arbres pour aider au reboisement des berges de la rivière Jacotet

 

Le mauvais temps et les sentiers boueux n’ont pas arrêté nos cinquantaines de collaborateurs, qui étaient très motivés à aller sur le terrain au nom de l’environnement. En effet, deux petites équipes se sont mobilisées le mardi 7 et mercredi 8 juin 2022 dans le cadre de la Journée mondiale de l’environnement. Elles étaient à Bel Ombre pendant une demi-journée pour planter des arbres endémiques le long de la rivière Jacotet. Cette initiative, portée par Rogers Foundation depuis plusieurs années, a pour objectif de reboiser les berges de ce cours d’eau dans le but de préserver les écosystèmes marins et côtiers.

 

Les berges de la rivière Jacotet peuvent se targuer de servir d’habitat à plusieurs centaines d’espèces endémiques aquatiques et terrestres. La région de Bel Ombre, dans laquelle s’intègre ce cours d’eau dans la réserve de biosphère des Gorges de la Rivière Noire-Bel Ombre, homologuée UNESCO Man and the Biosphere. Ce site unique en son genre à Maurice comprend une partie des 2 % de forêts natives restantes de l’île. Rogers œuvre depuis plusieurs mois à la création d’un corridor naturel de 9,8 km en lisière de la forêt classée biosphère. Ceci favorise, d’une part, le rétablissement de la biodiversité de la rivière et d’autre part, la migration de la faune endémique, en particulier des oiseaux, entre le parc national des Gorges de la Rivière Noire et la zone côtière de Bel Ombre, deux réservoirs de biodiversité.

 

Pour nous guider sur place, nous avons été assistés par Christian Nanon, Corporate Manager – Sustainability du groupe Rogers. Il nous explique :

 

Nous voulons faire de Bel Ombre un laboratoire où nous développons de la valeur environnementale, économique et sociale autour de la nature. Planter des arbres aide à compenser nos émissions de carbone. Et même si nous nous attelons à mettre en place des initiatives pour réduire davantage nos émissions dans tous les business units du groupe, la compensation reste un élément clé pour atteindre la neutralité carbone et notre action à Bel Ombre jouera à terme un rôle clé en ce sens.

 

Une expérience pour certains et une belle découverte pour d’autres. C’est en ces termes que nos collègues racontent ce moment passé dans la forêt. Beaucoup se sont aventurés pour la première fois sur les sentiers de Bel Ombre, avec ses 2 500 hectares de nature spectaculaire. Le départ a d’ailleurs eu lieu au bureau de Bel Ombre Nature Reserve, qui propose 1 500 hectares de visites uniques en rando, quad ou buggy.

 

Johanne Quevauvilliers, Social Media Coordinator d’ENL Property, partage avec nous son expérience :

 

Entre boue et arbres de différentes variétés, je retiens de mon expérience : partage et soutien. Hors de ma zone de confort, j’ai pu m’appuyer (littéralement) sur les autres membres du groupe pour arriver jusqu’aux berges. Une fois en bas, un sentiment de fierté m’habitait. C’était tout simplement, la sensation de participer à une chose plus grande que moi ; une action pleine de sens ! Ceux présents ce jour-là se souviendront surtout de mes cris.

 

Cette initiative s’inscrit dans la stratégie du groupe d'impulser une culture écoresponsable auprès de ses salariés, comme énoncé dans le programme #myInPACT. C’était aussi l’occasion pour les participants de contribuer directement à un programme de préservation de l’environnement entrepris par le groupe et qui a un impact national.