Les premiers mois du confinement national occasionné par la pandémie de Covid-19 ont lourdement impacté la performance du groupe ENL. Le rapport annuel de l’entreprise pour l’exercice financier 2020 fait état d’une perte opérationnelle de près d’un milliard de roupies, due essentiellement à l’arrêt de ses activités hôtelières.

  • Performance : Le CEO d’ENL analyse l’impact de la Covid-19 sur le groupe

    Performance : Le CEO d’ENL analyse l’impact de la Covid-19 sur le groupe

 

Dans une analyse détaillée publiée dans le rapport annuel sous forme d’interview, le CEO d’ENL, Hector Espitalier-Noël relève que :

 

  • toutes les activités du groupe ont fait preuve de résilience à l’issue du premier confinement, à l’exception notable de l’hôtellerie, qui continue d’être affectée par l’inactivité due à la fermeture des frontières nationales,

 

  • les plans d’aide mis en place par le gouvernement, notamment avec la création de la Mauritius Investment Corporation, sont d’un soutien précieux, mais ne pallient pas l’urgence de rouvrir les frontières et de relancer le tourisme,

 

  • l’exercice financier en cours s’annonce difficile, avec ce deuxième confinement national qui ne fait qu’exacerber l’environnement incertain dans lequel évolue le groupe,

 

  • avec CAP23, Impact-Driven, son business plan sur trois ans jusqu’en 2023, le groupe dispose d’un plan de route bien pensé pour traverser la crise. Le développement responsable, inclusif et centré sur l’humain est le fondement de ce plan, qui fait la part belle à l’innovation et à la digitalisation, et

 

  • le groupe est robuste et dispose des ressources nécessaires – une base d’actifs solide, une structure financière saine, une situation d’endettement raisonnable, une équipe talentueuse et engagée, un goodwill auprès de ses principaux stakeholders – pour une sortie de crise rapide.

 

Le CEO d’ENL s’attend à ce que le groupe retrouve sa rentabilité en 2022, sauf pour l’hôtellerie où la reprise ne serait pas pour avant 2023. Il conclut son analyse en insistant sur la nécessité d’accélérer la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 afin de permettre aux Mauriciens de vivre avec le coronavirus tout en se protégeant au mieux. Ce n’est qu’à ce prix que Maurice pourra éviter la nouvelle crise, économique celle-là, qui se profile à l’horizon.

 

Lisez l’intégralité de l’entretien avec Hector Espitalier-Noël et découvrez les éléments de réponse qu’il apporte à des questions comme :

 

  • Qu’est-ce qui explique la publication tardive des comptes d’ENL pour l’exercice financier 2020 ?  
  • Comment la pandémie impacte-t-elle ENL ? 
  • Quelle est la stratégie du groupe pour aborder les prochaines années ? 
  • Dans la conjoncture actuelle, comment le groupe va-t-il maintenir la croissance dans ses différents segments d’activité ?
  • Le Groupe continuera-t-il à investir dans l’hôtellerie, qui est aujourd’hui un secteur sinistré ?