Les efforts des animatrices de Baz’Art Kreasion sont récompensés à leur juste valeur. Le Decentralised Cooperation Programme (DCP) de l’Union Européenne va les soutenir pendant 2 ans.

  • Baz'art Kreasion obtient une subvention de Rs 4 million du DCP

    Baz'art Kreasion obtient une subvention de Rs 4 million du DCP


ENL Foundation à qui revient l’initiative de ce centre pour promouvoir l’autonomie financière de femmes vivant dans la précarité à Moka/Saint Pierre à travers l’artisanat, a signé un accord à cet effet le 15 décembre 2017.


Cette manne financière permettra au collectif de mieux se structurer et aussi de proposer une nouvelle activité qu’est la fabrication de savon artisanal.


Au niveau de Baz’Art Kreasion, on accueille ce partenariat avec beaucoup de fierté. Pascale Legris qui travaille au sein de cette équipe exclusivement féminine depuis maintenant plus de 8 ans, a vraiment hâte de commencer sur une nouvelle dynamique. Cette mère de famille de 44 ans a tout appris au sein de Baz’Art Kreasion. Elle a commencé comme artisane et a gravi les échelons à la force de son travail et de la discipline qu’elle s’est imposée pour devenir chef d’équipe.

Avant Baz’Art Kreasion, j’étais une femme au foyer et mon état de santé ne me permettait pas de prendre un emploi. Cependant, je sentais ce besoin de venir en aide à ma famille et c’est ainsi que je me suis embarquée dans l’aventure, » se remémore cette habitante d’Alma. De fil en aiguille et plusieurs sessions de formation plus tard, la voilà qui occupe un poste à responsabilité. « Pour une personne qui n’était pas apte à travailler, c’est déjà un bel accomplissement.

Pascale Legris se dit consciente qu’avec cette contribution du DCP plusieurs gros défis vont se présenter à Baz’Art Kreasion.

Le travail ne nous fait pas peur, au contraire c’est notre plus grande source de satisfaction. L’artisanat est bien plus qu’un simple travail. C’est une passion qui requiert beaucoup de patience. Le simple fait de voir des papiers usagés se transformer en œuvre d’art nous comble de joie.

Son amour pour son travail est tel qu’elle a réussi à l’insuffler à sa fille qui a aussi rejoint Baz’Art Kreasion. Pascale Legris a aussi une pensée spéciale pour ENL Foundation.

Sans eux, notre équipe n’aurait jamais vu le jour. Mario Radegonde, Head of CSR d’ENL et Manager de l’ENL Foundation, et son équipe nous ont toujours soutenues et nous ont offert le meilleur encadrement possible pour qu’on puisse évoluer.

Priscilla Vencatapillay, responsable de Baz’Art Kreasion, ne cache pas son ambition depuis qu’elle sait que le DCP a approuvé sa demande de soutien.

Cela va nous permettre de grandir et d’avoir une structure plus professionnelle. Nous avons déjà lancé une campagne de recrutement pour un marketing officer et aussi un chauffeur. Nous sommes une équipe de 20 personnes mais avec ces nouveaux moyens financiers, nous pouvons revoir nos ambitions à la hausse. On prévoit d’investir dans une fabrique de savon artisanal et aussi de donner encore plus de formations à nos pensionnaires pour qu’elles deviennent encore meilleures dans leur art ou se découvrent d’autres talents.

Si vous êtes habitante de la région de Moka/St Pierre et vous souhaitez devenir membre de ce collectif, contactez Baz’Art Krasion sur le 4320239. Le centre est ouvert tous les jours de semaine entre 9h et 16h.


Le chemin de l’autonomie financière

Baz’art Kreasion est niché à l’entrée de Vivéa Business Park, à Moka, dans une petite maison modeste où une vingtaine de femmes travaillent dans la bonne humeur. Créé en 2010 à l’initiative d’ENL Foundation pour soutenir les femmes vulnérables de la région, le centre donne une formation professionnelle en artisanat aux femmes au foyer de Moka. Ce soutien est un levier pour les permettre de rehausser leur statut social et d’atteindre à la longue une autonomie financière. A ses débuts, les femmes se concentraient essentiellement sur la confection de bougies. Au fil des années, l’offre s’est diversifiée et Baz’Art Kreasion propose aujourd’hui des décorations d’intérieur et aussi des bijoux fabriqués à partir de papier recyclé. Tout récemment ce collectif exclusivement féminin s’est lancé dans la restauration et propose un service traiteur authentique et abordable.


Soutien européen aux ONGs mauriciennes

Le DCP est un accord signé entre l’Union Européenne et le gouvernement de Maurice qui permet de subventionner les ONG du pays. La sélection des projets se fait en deux étapes. D’abord, les postulants doivent présenter une « concept note ». De là découlera une première évaluation. Seuls les postulants choisis sur la base de leur « concept note » peuvent soumettre une application complète avec un projet détaillé. Les « concepts notes » sont évaluées par un comité qui compte au moins un représentant du ministère des Finances et un représentant de la société civile. L’évaluation se fait sur la pertinence du projet, la méthodologie pour l’implémentation du projet et la cohérence par rapport au problème à résoudre. Le refus d’un dossier sera argumenté et le postulant aura un délai court pour faire appel de la décision.