Le Moka Tennis Open a pris fin au début du mois de mai. Cet événement sportif a été l'occasion pour des enfants démunis de la région de Moka de découvrir ce sport. 

  • Le tennis enseigné aux jeunes des quartiers démunis de Moka

    Le tennis enseigné aux jeunes des quartiers démunis de Moka


37, c’est le nombre d’enfants qui ont eu l’opportunité d’être initiés au tennis lors du Moka Tennis Open qui avait pris fin début mai. Ces jeunes venaient principalement des régions de Cité Telfair, Railway Square, Cité Sainte Catherine, Alma et Cité GRNW Pailles. Pour agrémenter leur journée, plusieurs jeux ont été organisés afin de les permettre de gagner des cadeaux avec Hélios un des sponsors et marque de lunette du groupe ENL.

Cette expérience inoubliable nos 37 Rafael Nadal en herbes la doit à Moka’mwad, la plateforme citoyenne de Moka Smart City et ENL Foundation. En effet, très actives auprès des plus démunis dans la région de Moka, elles ont vu une opportunité de faire découvrir un sport encore inaccessible pour ces jeunes. Du reste,  un certain nombre d'apriori enracine fortement l'image du tennis qui est dit bourgeois. La vue des spectatrices qui arbore fièrement leur lunette Channel, les hommes est leur pull Ralph Lauren accroché sur leurs épaules, lors des grandes compétitions internationales, n'aide pas à faire changer d'avis sur cette image bourgeoise. Jean-Paul Hennequin, CSR Coordinator à ENL Foundation soutient: 

Avec le Moka Tennis Open, nous avons vu une excellente opportunité de promouvoir un sport très noble auprès de nos jeunes des quartiers. Nous voulions surtout montrer que le tennis est un sport qui est ouvert à tous.

En effet, le Moka Tennis Open veut devenir un lieu d’intégration intergénérationnel et créateur de lien social. Pour lui, le tennis peut être un excellent outil pédagogique pour enseigner des valeurs aux jeunes. Il apporte tant, en sus des habiletés inestimables, notamment la confiance, l’esprit sportif et la persévérance. Il souhaite que tous les enfants, en particulier ceux qui n’en auraient autrement pas les moyens, puissent avoir la chance de vivre ces émotions fortes que procurent ce sport. S’il est conscient que le chemin est encore loin en ce qui concerne la démocratisation du tennis, il est d’avis qu’avec un peu de bonne volonté et des investissements adéquats cet objectif est réalisable.

Pour Charlène, parent d’un des enfants et accompagnatrice lors de cette session d’initiation a tenu à saluer l’initiative:

Je tiens à remercier le groupe ENL pour avoir permis à mon enfant de découvrir le tennis. Il a beaucoup apprécié l’expérience et j’espère que cet exercice sera renouvelé l’an prochain. Je suis certain que mon fils sera de la partie.