Elle a toujours eu un rêve, celui de devenir comptable. Rencontre avec Mylena Constantin, l’une des premières bénéficiaires du projet Aprann, qui nous relate son parcours du combattant pour atteindre son objectif.

 

  • Projet Aprann : Mylena Constantin, force et détermination

    Projet Aprann : Mylena Constantin, force et détermination

 

C’est une jeune fille souriante et déterminée que nous avons rencontrée. À 19 ans, Mylena Constantin fait partie du premier groupe de l’initiative Aprann, pilotée par ENL Foundation. Aspirante comptable, cette habitante de Résidence Ste Catherine a rejoint le projet d’employabilité l’an dernier.

 

Mylena se dit très chanceuse d’avoir été sélectionné pour suivre ce programme. Elle nous explique :

Je suis vraiment reconnaissante envers ENL Foundation, particulièrement Yumilah et Aurélie, de m’avoir donné ma chance. J’ai beaucoup d’ambitions, mais très peu de moyens pour y arriver. Grâce au projet Aprann, j’ai une nouvelle chance de pouvoir réaliser mon rêve, celui de devenir comptable. Je dois avouer que la première phase du projet, le Capacity Building, m’a été très bénéfique et m’a aidée à grandir.


Issue d’une famille de cinq enfants, ce n’est pas toujours évident pour Mylena de se frayer un chemin dans la société. Après avoir complété sa scolarité, elle se pose beaucoup de questions. D’un côté, trouver un travail pour soutenir financièrement sa famille et de l’autre, continuer ses études. C’est alors que ses amis lui parlent du projet Aprann. Sceptique au début, elle décide quand même de rejoindre le programme. Elle rencontre alors l’équipe d’ENL Foundation, qui lui établira un plan de carrière.

 

Résistante au changement au début, elle n’est pas d’accord avec l’orientation professionnelle proposée, mais elle décide quand même de se donner une chance. Avec des hauts et des bas, elle réalise rapidement que ce n’est pas si évident et commence à envisager les options qui s’offrent à elle. Elle rejoint alors un cours d’Accounts Clerk avec le soutien d’ENL Foundation et s’ensuit son combat pour se trouver un stage afin de continuer sa formation et acquérir de l’expérience dans son domaine.

 

Yumilah Govinden, Project Coordinator du projet Aprann, nous confie avec émotion :

Mylena a beaucoup de caractère, elle n’était pas la plus facile de nos bénéficiaires, mais elle avait beaucoup de bon vouloir. Je peux aujourd’hui dire qu’elle a beaucoup grandi à travers ce programme, elle a fait preuve d’une grande résilience au cours des derniers mois. Elle a maintenant une vraie orientation professionnelle et un bel avenir qui l’attend si elle continue sur sa lancée.

 

La jeune fille est d’accord que c’est un parcours du combattant qui l’attend avant de pouvoir terminer ses études. Elle s’est engagée récemment dans la troisième phase du projet Aprann, qui est le Placement & On-the-Job Training. À terme, cela lui permettra de commencer ses cours en ACCA tout en travaillant pour subvenir à ses besoins.

 

Elle ajoute :

Je veux être un exemple à suivre pour les jeunes, pour mes amis et surtout pour mes frères et sœurs. Il faut persévérer, croire en ses rêves et se donner une chance dans la vie. Je demande également aux entreprises de nous accorder une chance de montrer de quoi nous sommes capables. Il suffit de croire en une personne pour qu’elle puisse faire de grandes choses. J’ai conscience que mon parcours sera long, avec beaucoup de difficultés, mais je suis prête à les surmonter.

Pour rappel, Aprann est une initiative lancée par ENL Foundation en 2020 pour améliorer l’employabilité de personnes sans formation ni qualifications issues de communautés vulnérables. Le projet a d’ailleurs accueilli, le vendredi 5 février, un deuxième groupe pour une nouvelle session.